Bienvenue sur votre site qui est en reconstruction. Il fonctionne désormais aussi avec les tablettes et les mobiles. La plupart des liens ne fonctionnent pas encore, mais sachant que vous ne pouvez attendre, nous vous donnons en primeur, le 1er article reconstruit. Nous avancerons petit à petit dans la reconstruction en fonction de notre temps disponible et nous vous remercions d'avance de votre patience...

Si vous souhaitez intervenir, en particulier si vous constatez des anomalies ou des erreurs, vous pouvez nous envoyer un email à l'adresse support@aespace.com.

Vous pouvez aussi nous aider en faisant un don par chèque à envoyer à : Association ACR, route des Pyrénées, 32140 PANASSAC. Tout don d'au minimum 24 euros/an donne droit à être membre de l'association et de bénéficier de tous les articles/logiciels/études,... sans exception.

 

 1983/08/12 18:03 

La philosophie est et doit être fondée sur des concepts réels, en opposition avec les concepts virtuels. Elle affirme sans l'ombre d'un doute que le théorème d'incomplétude de Kurt Gödel est une imposture intellectuelle.

Dans la soit-disant démonstration donnée par Kurt Gödel, l'intelligence se trouve prise au piège des langages et de la signification que nous leur en donnons... En effet, sans se poser suffisamment la question pourtant nécessaire, Kurt Gödel confond la théorie munie de son langage et la métathéorie munie de son propre langage. Le mélange des deux langages introduit une faille interdisant tout raisonnement logique alors que ce mélange est conceptuellement interdit.

Un langage est utilisé par les règles de la théorie, mais les règles de la métathéorie n'utilisent pas le même langage.

Par conséquent, en raison de la confusion entre les deux langages, se fonder sur une hypothèse virtuelle (illogique par essence) et vouloir démontrer à partir d'elle un théorème (logique par essence) est une imposture intellectuelle.